Kodō, le son ancestral des tambours de l’île japonaise de Sado

Le spectacle Tsuzumi de la troupe Kodō, actuellement en tournée en France, réveille les sons ancestraux des tambours japonais d’une île méconnue : Sado. 

Kodō fait battre le coeur du Japon 

Kodō signifie « battement du coeur », mais aussi « enfant du tambour ».  Et ce n’est pas le public ébahi le weekend dernier à la Salle Pleyel qui démentira cette définition. Installé depuis les années 70 sur l’île de Sado en mer du Japon, le collectif Kodō perpétue la tradition du taïko, un tambour géant aux combinaisons rythmiques infinies. Depuis des décennies, Kodō a voyagé à travers plus de 50 pays sur les 5 continents comme ambassadeur exceptionnel d’un Japon éternel.

Dans Tsuzumi, son spectacle célébrant son 40e anniversaire, les musiciens remontent aux racines du taïko pour créer une toute nouvelle oeuvre. Chaque tambour taïko établit un lien entre la nature et l’homme.

Ce son ancestral a résonné dans le coeur des spectateurs, de même que la joie communicative des artistes sur scène. 

Que faire sur l’Île de Sado ? 

Si la musique de Kodō vous a séduit, vous aurez peut-être envie d’aller faire un tour sur l’île de Sado. Mais que pouvez-vous y faire ? La vie culturelle est très riche sur cette île et vous pourrez assister à des spectacles de Noh, observer des ibis huppés, visiter l’un de ses nombreux temples ou encore faire de belles randonnées, notamment autour de la baie de Senkakuwan. On vous conseille d’emprunter un Tarai Bune, une embarcation qui ressemble à un gros tonneau qui flotte sur l’eau. La vieille ville en bois de Shukunegi est un incontournable de l’ile en forme de papillon. Et comment visiter Sado sans parler de son histoire en … or. L’ile accueille en effet la plus large mine d’or du Japon, Sado Kinzan et le parc Sado Nishimikawa Gold Park. 

Mais où est l’île de Sado ?

L’île de Sado se trouve au large de la ville de Niigata ou Joetsu, dans la préfecture de Niigata. Il s’agit de la plus grande île de la mer du Japon. Elle peut être rejointe grâce à des ferrys plus ou moins rapides (entre 1h et 2h30 de traversée). Vous pourrez ensuite vous déplacer en bus dans toute l’île. 

Vous aimerez aussi…

Amine de Japania : Comprendre le japon pour mieux l’aimer

A travers des micro-trottoirs passionnants et des vidéos à la fois amusantes et instructives, Amine le créateur de la chaîne Japania décrypte le Japon. Interview de ce vagabond des temps modernes, qui nous fait aimer encore davantage ce pays et ses habitants parfois si mystérieux.

Comment rencontrer des geishas au Japon ?

Le Japon attise la curiosité des voyageurs. Les geishas notamment font partie des mystères nippons que les touristes souhaitent déchiffrer et approcher. Alors est-il possible de rencontrer des geishas lors d’un séjour à Kyoto ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s